Comment défiscaliser grâce à la loi Denormandie ?

Bannière Défiscalisation Denormandie
Sommaire

La loi Denormandie, un dispositif de défiscalisation dans l’immobilier ancien, représente une opportunité pour les investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt significative. Ciblant la rénovation de logements dans des zones urbaines nécessitant une revitalisation, cette loi stimule l’investissement locatif tout en contribuant à l’amélioration des villes éligibles. Les travaux de rénovation, un pilier de ce dispositif, doivent représenter au moins 25% du coût total de l’opération, mettant en exergue l’importance de l’amélioration énergétique et du confort des logements.

Pour être éligibles, les acquisitions doivent se situer dans des communes spécifiques, souvent riches en patrimoine mais avec un parc immobilier ancien nécessitant une mise à niveau. Avec un plafond de 300 000 euros pour le prix d’achat et 5 500 euros par mètre carré, la loi Denormandie vise à rendre l’investissement accessible et avantageux, tant pour la personne qui investit que pour la communauté.

Vous souhaitez investir ? N'attendez plus et
contactez un membre de notre équipe !

L’engagement de l’investisseur ne se limite pas à la rénovation. Il inclut aussi la mise en location du bien pour une durée minimale, avec des plafonds de loyer et de ressources pour les locataires. Ces conditions garantissent que les avantages fiscaux profitent à tous, tout en respectant les critères fiscaux. La réduction d’impôt varie selon la durée d’engagement locatif, soulignant l’importance d’un engagement à long terme.

Cette loi, comparée à d’autres dispositifs comme le Pinel, se distingue par son approche globale, offrant un avantage fiscal pour l’investisseur et un bénéfice sociétal pour les communes. Elle incarne une vision moderne de la défiscalisation, combinant gain fiscal personnel et impact positif sur le tissu urbain.

Comprendre la loi Denormandie pour la défiscalisation

La loi Denormandie, introduite au cours de l’année 2019, s’inscrit dans un cadre de politique fiscale destiné à encourager l’investissement dans l’immobilier ancien. Ce dispositif de défiscalisation vise à stimuler la rénovation de logements dans des zones urbaines spécifiques. En comprenant ses principes et objectifs, les investisseurs peuvent saisir les opportunités offertes par cette loi, tout en contribuant à la revitalisation des centres-villes et à l’optimisation de leurs impôts.

Principes et objectifs de la loi Denormandie

Les principes fondamentaux de la loi Denormandie reposent sur la stimulation de la rénovation de biens immobiliers anciens dans des zones urbaines ciblées, souvent négligées ou dégradées. L’objectif principal est double :

  • Revitalisation urbaine

    Encourager la réhabilitation de logements dans des secteurs nécessitant un rafraîchissement urbain, ce qui contribue à la revitalisation des centres-villes et à la préservation du patrimoine bâti.

  • Incitation fiscale

    Offrir une réduction d'impôt (défiscalisation) sur le revenu aux investisseurs qui acquièrent et rénovent ces propriétés. Cet avantage fiscal est conçu pour rendre l'investissement dans ces zones plus attractif et viable financièrement.

La loi cible spécifiquement les logements nécessitant des travaux de rénovation significatifs. Les travaux éligibles doivent améliorer la performance énergétique du logement ou impliquer deux types de rénovations parmi une liste définie, contribuant ainsi à l’amélioration de la qualité de vie dans ces bâtiments.

Comment la loi Denormandie favorise la défiscalisation ?

La loi Denormandie favorise la défiscalisation à travers un système de réduction d’impôt calculé sur le coût total de l’acquisition et des travaux de rénovation. Le montant de la réduction dépend de la durée de l’engagement de location du bien :

  • 12% pour un engagement de location de 6 ans.

  • 18% pour un engagement de 9 ans.

  • 21% pour un engagement de 12 ans.

Les plafonds sont fixés à 300 000 euros pour l'acquisition et 5 500 euros/m² de surface habitable. De plus, la loi impose des conditions relatives aux plafonds de loyer et de ressources des locataires, assurant ainsi que les logements rénovés soient accessibles à un large éventail de locataires.

Critères d’éligibilité à la loi Denormandie

La loi Denormandie, conçue pour stimuler la rénovation de l’immobilier ancien dans des zones urbaines spécifiques, présente des critères d’éligibilité précis. Ces critères sont essentiels pour comprendre comment tirer parti de ce dispositif de défiscalisation.

Localisation et type de biens concernés

La localisation est un critère clé pour l’éligibilité à la loi Denormandie. Les biens doivent être situés dans des communes éligibles, souvent définies comme des zones dites « Cœur de ville » ou des communes ayant signé une convention d’opération de revitalisation du territoire (ORT). Ces zones sont généralement caractérisées par un besoin de réhabilitation de l’habitat et un potentiel de revitalisation urbaine. Ainsi, un couple cherchant à investir dans un bien immobilier selon la loi Denormandie devra se focaliser sur ces localisations spécifiques.

En ce qui concerne le type de biens, la loi Denormandie se concentre sur l’immobilier ancien. Cela inclut à la fois des logements existants nécessitant des travaux de rénovation et des locaux commerciaux ou industriels transformés par la suite en logements. Dans certains cas, ces biens peuvent se trouver dans des quartiers historiques, tels que ceux près d’une église ou d’une place nommée « Saint quelque chose », soulignant l’importance historique et culturelle de l’emplacement.

Nature des travaux de rénovation éligibles

Les travaux de rénovation jouent un rôle central dans le dispositif Denormandie. Pour être éligibles, les travaux doivent :

  • Représenter au moins 25% du coût total de l’opération d’investissement.
  • Viser à améliorer la performance énergétique du logement d’au moins 20%, ou comporter au moins deux types de rénovations parmi une liste spécifiée (par exemple, isolation des murs, changement de chaudière).

À noter que ces travaux doivent être réalisés par des professionnels certifiés, assurant ainsi la qualité et la conformité des rénovations.

Durée d’engagement de location et impact sur la défiscalisation

La durée de l’engagement de location est un autre critère essentiel. Les investisseurs doivent s’engager à louer le bien pour une durée minimale, qui influence directement le taux de la réduction d’impôt :

Durée d'engagement Taux de réduction
6 ans
12 %
9 ans
18 %
12 ans
21 %

Cette durée d’engagement garantit que les logements rénovés contribuent effectivement à l’offre de logements locatifs dans les zones ciblées. De plus, elle influence directement l’ampleur de l’avantage fiscal, incitant les investisseurs à un engagement à long terme pour une plus grande réduction fiscale.

Calcul de la réduction d’impôt avec la loi Denormandie

La loi Denormandie offre une réduction d’impôt attrayante pour les investisseurs dans l’immobilier ancien, mais comprendre le calcul exact de cette réduction est essentiel pour évaluer l’intérêt de l’investissement.

Méthode de calcul de la réduction d’impôt

Le calcul de la réduction d’impôt dans le cadre de la loi Denormandie se base sur plusieurs éléments clés :

  • Coût de l'Acquisition

    Il inclut le prix d'achat du bien immobilier et les frais liés à l'acquisition.

  • Coût des Travaux

    Les travaux de rénovation doivent représenter au moins 25% du coût total de l'opération (achat + travaux).

  • Plafonds

    La réduction est calculée sur un montant maximal de 300 000 euros et est limitée à 5 500 euros par mètre carré de surface habitable.

  • Durée d'engagement de location

    Le taux de réduction varie selon la durée d'engagement de location : 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

La formule de calcul est donc la suivante : Réduction d'impôt = (Coût d'acquisition + Coût des travaux) x Taux réduction.

Exemples chiffrés de défiscalisation par Denormandie

Investissement sur 6 ans

  • Prix d’achat du bien : 200 000 euros.
  • Coût des travaux : 50 000 euros.
  • Total de l’investissement : 250 000 euros.
  • Taux de réduction pour 6 ans : 12%.
  • Réduction d’impôt : 250 000 x 12% = 30 000 euros.

Investissement sur 9 ans

  • Prix d’achat du bien : 150 000 euros.
  • Coût des travaux : 75 000 euros.
  • Total de l’investissement : 225 000 euros.
  • Taux de réduction pour 9 ans : 18%.
  • Réduction d’impôt : 225 000 x 18% = 40 500 euros.

Investissement sur 12 ans

  • Prix d’achat du bien : 250 000 euros.
  • Coût des travaux : 60 000 euros.
  • Total de l’investissement : 310 000 euros (plafonné à 300 000 euros).
  • Taux de réduction pour 12 ans : 21%.
  • Réduction d’impôt : 300 000 x 21% = 63 000 euros.

Ces exemples illustrent comment la réduction d’impôt peut varier en fonction du montant total de l’investissement et de la durée de l’engagement de location. Ils mettent en évidence l’attrait financier du dispositif Denormandie pour les investisseurs dans l’immobilier ancien.

Visuel Défiscalisation Loi Denormandie

Mise en place de l’investissement Denormandie

L’investissement dans le cadre de la loi Denormandie, bien que prometteur en termes de défiscalisation, nécessite une approche méthodique et bien planifiée. Comprendre le processus d’acquisition, les étapes de la rénovation, et les obligations fiscales associées est crucial pour maximiser les avantages de ce dispositif.

Processus d’acquisition d’un bien éligible

L’acquisition d’un bien éligible à la loi Denormandie implique plusieurs étapes clés :

  • Identification de la zone éligible

    Il faut d'abord identifier les communes éligibles, généralement celles classées dans les zones « Cœur de ville » ou ayant signé une convention d’opération de revitalisation du territoire (ORT).

  • Sélection du bien

    Le choix du bien doit se porter sur un logement ancien nécessitant des travaux de rénovation importants. Il est conseillé d'évaluer le potentiel de valorisation du bien après rénovation.

  • Évaluation financière

    Un calcul préliminaire des coûts d'acquisition et de rénovation est nécessaire pour s'assurer de la viabilité de l'investissement et de sa conformité avec les plafonds de la loi.

  • Acquisition du bien

    Une fois le bien sélectionné, l'acquisition se fait dans les conditions habituelles, en veillant à respecter les délais imposés par la loi pour la réalisation des travaux.

Planification et réalisation des travaux de rénovation

Les travaux de rénovation sont un élément central de l’investissement Denormandie :

  • Planification des travaux

    Il est nécessaire de planifier les travaux en détail, en s'assurant qu'ils répondent aux critères de la loi (amélioration de la performance énergétique, etc.).

  • Choix des entrepreneurs

    Les travaux doivent être réalisés par des professionnels qualifiés. Il est recommandé d'utiliser des artisans certifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour les travaux liés à l'énergie.

  • Suivi des travaux

    Un suivi rigoureux est nécessaire pour s'assurer que les travaux sont réalisés dans les délais et selon le budget prévu.

  • Finalisation et conformité

    À l'achèvement des travaux, il est important de vérifier leur conformité avec les exigences de la loi pour garantir l'éligibilité de la réduction d'impôt.

Déclaration fiscale et suivi de l’investissement Denormandie

Après avoir réalisé l’investissement Denormandie, les aspects fiscaux et le suivi de l’investissement prennent une importance cruciale. L’investisseur doit intégrer les détails de son investissement dans sa déclaration de revenus. Cela implique de spécifier le montant total investi, les coûts des travaux effectués, et la durée de l’engagement de location. Cette déclaration est essentielle pour bénéficier de la réduction d’impôt associée à la loi Denormandie.

Parallèlement à la déclaration fiscale, le suivi continu de l’investissement est fondamental. Cela inclut la gestion locative du bien, veillant à ce que les plafonds de loyers et les conditions de ressources des locataires soient respectés. Ces éléments sont essentiels pour maintenir l’éligibilité à la réduction d’impôt sur toute la durée de l’engagement.

De plus, il faut effectuer une révision annuelle de la situation fiscale de l’investissement. Cette révision permet d’ajuster les éventuelles modifications dans la gestion du bien et d’optimiser les avantages fiscaux. Un suivi régulier et attentif assure que l’investissement reste conforme aux conditions de la loi Denormandie et continue à apporter les bénéfices fiscaux attendus.

Avantages comparatifs de la loi Denormandie

La loi Denormandie se distingue par des caractéristiques uniques dans le paysage des dispositifs de défiscalisation en France. Pour apprécier pleinement ses avantages, il est essentiel de la comparer avec d’autres dispositifs existants comme la loi Pinel et la loi Malraux.

Comparaison avec d’autres dispositifs de défiscalisation (Pinel, Malraux)

La défiscalisation immobilière en France propose plusieurs options, chacune avec ses caractéristiques et avantages spécifiques. Parmi ces options, la loi Denormandie se distingue par son accent sur la rénovation de l’immobilier ancien dans des zones urbaines spécifiques.

Pour mieux apprécier les avantages de la loi Denormandie, il est utile de la comparer avec d’autres dispositifs populaires de défiscalisation, tels que la loi Pinel, axée sur l’investissement dans le neuf, et la loi Malraux, qui encourage la restauration de bâtiments historiques. Un tableau comparatif peut aider à clarifier ces distinctions.

Critères Loi Denormandie Loi Pinel Loi Malraux
Type de biens
Immobilier ancien nécessitant rénovation
Biens neufs ou rénovés
Bâtiments historiques en zone protégée
Zones éligibles
Communes « Cœur de ville », ORT
Zones A, A bis, B1
Secteurs sauvegardés, ZPPAUP
Travaux
Rénovation significative (25% du coût total)
Rénovation pour atteindre performances énergétiques
Restauration complète sous contrôle architecte des Bâtiments de France
Avantage fiscal
Réduction d'impôt basée sur coût total (achat + travaux)
Réduction d'impôt sur prix d'achat (neuf ou rénové)
Réduction d'impôt sur coût des travaux de restauration
Durée d'engagement
6, 9 ou 12 ans
6, 9 ou 12 ans
Variable
Impact urbain et social
Revitalisation des centres-villes
Développement de nouveaux quartiers et rénovation
Préservation du patrimoine historique

Ce tableau comparatif met en lumière les spécificités et les nuances entre la loi Denormandie, la loi Pinel et la loi Malraux. Il souligne les différences dans le type de biens éligibles, les zones concernées, les travaux requis, et les avantages fiscaux offerts par chaque dispositif. Cette analyse détaillée est essentielle pour les investisseurs, car elle leur permet de choisir le dispositif de défiscalisation le plus adapté à leurs besoins, en tenant compte de leurs objectifs d’investissement et de la localisation de leurs projets. Ainsi, chaque dispositif présente des atouts uniques, répondant à diverses stratégies d’investissement immobilier.

Comment maximiser les avantages de la loi Denormandie ?

Pour tirer le meilleur parti de la loi Denormandie, il est crucial d’adopter une stratégie réfléchie et bien informée. Cela implique non seulement de choisir le bon bien immobilier, mais aussi de gérer efficacement l’investissement, de respecter toutes les obligations légales et d’anticiper les risques pour optimiser la rentabilité.

Sélection du bien et analyse du marché local

La sélection d’un bien immobilier éligible sous la loi Denormandie doit être guidée par une analyse approfondie du marché local. Voici quelques étapes clés :

  • Étude du marché

    Analyser les tendances du marché immobilier local, la demande locative, et les prix moyens.

  • Choix de la localisation

    Opter pour des emplacements dans les zones éligibles avec un fort potentiel de valorisation, comme les centres-villes en rénovation.

  • Évaluation du bien

    S'assurer que le bien nécessite des travaux conformes aux critères de la loi et évaluer le coût total de ces travaux.

Gestion locative et respect des obligations légales

Après l’acquisition, une gestion locative adéquate et le respect des obligations légales sont cruciaux :

  • Gestion locative

    Assurer une gestion rigoureuse, que ce soit en direct ou via une agence. Cela inclut la sélection des locataires, la gestion des loyers et l'entretien du bien.

  • Respect des obligations légales

    Adhérer aux plafonds de loyers et de ressources des locataires imposés par la loi, ainsi qu'aux délais de mise en location et à la durée d'engagement locatif.

  • Évaluation du bien

    S'assurer que le bien nécessite des travaux conformes aux critères de la loi et évaluer le coût total de ces travaux.

Anticipation des risques et optimisation de la rentabilité

Maximiser les avantages de la loi Denormandie nécessite d’anticiper les risques et d’optimiser la rentabilité :

  • Analyse des risques

    Identifier les risques potentiels comme les changements de marché, les périodes sans locataires, ou les dépassements de budget.

  • Planification financière

    Mettre en place un plan financier robuste, en prenant en compte les coûts initiaux, les revenus locatifs attendus, et les économies d'impôt.

  • Suivi et ajustement

    Effectuer un suivi régulier et être prêt à ajuster la stratégie si nécessaire.

En adoptant ces approches, les investisseurs peuvent non seulement bénéficier des incitations fiscales de la loi Denormandie, mais aussi contribuer positivement à la dynamique urbaine et sociale des zones ciblées.

Autres options de défiscalisation immobilière en France

Au-delà de la loi Denormandie, il existe diverses autres méthodes de défiscalisation immobilière  en France, chacune avec ses caractéristiques et avantages spécifiques. Ces options incluent la défiscalisation monuments historiques, la défiscalisation déficit foncier, la défiscalisation Malraux, la défiscalisation Scellier, la défiscalisation Girardin, la défiscalisation Pinel, la défiscalisation SCPI, et d’autres formes de défiscalisation immobilière. Chaque dispositif offre des opportunités uniques pour les investisseurs immobiliers, en fonction de leurs objectifs et de leur profil fiscal.

  • Défiscalisation monuments historiques

    Ce dispositif s'adresse aux propriétaires investissant dans des bâtiments classés monuments historiques. Les coûts de restauration et d'entretien peuvent être déduits de leur revenu global, offrant ainsi une réduction d'impôt significative.

  • Défiscalisation déficit foncier

    Cette méthode permet aux investisseurs de déduire les coûts des travaux de rénovation d'un bien locatif de leur revenu global, réduisant ainsi leur imposition.

  • Défiscalisation Malraux

    Similaire à la loi Denormandie, ce dispositif encourage la rénovation de biens situés dans des secteurs sauvegardés ou ZPPAUP, offrant une réduction d'impôt en fonction des dépenses engagées.

  • Défiscalisation Scellier

    Bien que ce dispositif ne soit plus disponible pour les nouveaux investissements, il offrait une réduction d'impôt pour l'achat de logements neufs ou en état futur d'achèvement, destinés à la location.

  • Défiscalisation Girardin

    Ce dispositif concerne les investissements réalisés dans les départements et territoires d'outre-mer, offrant des réductions d'impôt en contrepartie de l'engagement de location du bien.

  • Défiscalisation Pinel

    Très populaire, la loi Pinel offre une réduction d'impôt pour l'achat de logements neufs ou rénovés destinés à la location, dans certaines zones géographiques.

  • Défiscalisation SCPI

    Investir dans des Sociétés Civiles de Placement Immobilier permet aux investisseurs de bénéficier de divers avantages fiscaux, en fonction de la nature de la SCPI (Pinel, Malraux, etc.).

Chacune de ces options de défiscalisation immobilière présente des avantages et des conditions spécifiques, nécessitant une analyse approfondie pour choisir la solution la plus adaptée aux besoins et objectifs de l’investisseur.

Vous souhaitez investir ? N'attendez plus et
contactez un membre de notre équipe !

Foire aux questions

Quels types de biens immobiliers sont éligibles à la loi Denormandie ?

Les biens éligibles sont des logements anciens nécessitant des travaux de rénovation importants. Ils doivent être situés dans des zones spécifiques, souvent des communes « Cœur de ville » ou celles ayant signé une convention d’opération de revitalisation du territoire (ORT). Les travaux doivent représenter au moins 25% du coût total de l'opération d'investissement.

Quelle est la durée d'engagement de location requise pour bénéficier de la loi Denormandie ?

L'investisseur doit s'engager à louer le bien pour une durée minimale de 6, 9 ou 12 ans. La durée d'engagement choisie influencera le taux de la réduction d'impôt : 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

Comment calculer la réduction d'impôt offerte par la loi Denormandie ?

La réduction d'impôt est calculée sur le coût total de l'acquisition et des travaux de rénovation, avec un plafond de 300 000 euros. Le taux de réduction varie selon la durée d'engagement de location et s'applique sur le coût total éligible (achat + travaux).

Y a-t-il des restrictions concernant les locataires dans le cadre de la loi Denormandie ?

Oui, il y a des conditions à respecter concernant les locataires. Le revenu fiscal de référence des locataires ne doit pas dépasser certains plafonds, qui varient en fonction de la zone géographique et de la composition du foyer fiscal. De plus, le logement doit être loué nu et en tant que résidence principale du locataire.

Vous souhaitez investir avec nous ?

Réservez un appel gratuit avec un membre de notre équipe pour investir dans des sites internet rentables et générer des revenus passifs à nos côtés.

Je réserve un appel gratuit

Réservez votre appel gratuit pour investir dans des sites Internet lucratifs.

Valentin MDA
Valentin MDA
Passionné par la finance et l'investissement en ligne, je vous propose des contenus à la fois sérieux et ludiques. Mon objectif est de vous captiver en vous fournissant des informations claires et concises sur les opportunités financières rentables sur le web. Dans cet univers numérique, les opportunités d'investissement abondent, mais il convient d'agir avec précaution. Que vous soyez novice ou expert à la recherche de nouvelles perspectives, je suis là pour vous guider dans le monde fascinant de l'investissement en ligne.

D’autres ressources intéressantes…

crowdfunding restaurant

Le crowdfunding en restauration

Dans l’effervescent monde de la restauration en France, où la créativité culinaire rencontre les aspirations

Bannière où investir 2 000 euros

Où investir 2000 euros

Disposer de 2 000 euros est une opportunité non négligeable dans le monde des placements

achat revente sorare

L’achat-revente sur Sorare

L’achat revente Sorare : une opportunité lucrative dans le monde en constante évolution des NFTs.